Désencombrer sa vie


Et s’il suffisait de mettre un peu d’ordre autour de soi pour être plus libre dans son esprit ? Quand on atteint le point de non retour et que l’on ne supporte plus ce qui nous entoure, la seule solution qui s’offre à nous c’est de faire le tri. Parfois nos placards débordent, notre emploi du temps ne nous laisse aucun répit et nos relations se dégradent considérablement, on pleure pour un oui ou pour non, on se laisse envahir trop rapidement par la colère et on commence à croire que notre vie est pourri/ratée/fichu. Oui tout ça.

Du coup, j’suis sympa et je vais vous donner tout mes petits secrets pour alléger son existence. C’est un travail qui se fait sur le long terme, qui peut prendre quelques minutes, à quelques mois selon son degrés de ras-le-cul ras-le-bol.

Ranger ses placards !

Rien de plus désagréable qu’un espace de vie en bazar pas vrai ? Et si le fait de ce sentir bien commençait par le rangement de son intérieur ? On accumule tellement de choses chez soi, des papiers, des fringues, des livres, des magazines, des ustensiles dont on se sert jamais, et tout un tas de trucs qu’on pense « sentimental ».

Prenez placard par placard et sortez tout. Passez en revue tous les objets et voyez à ce moment là si oui ou non il vous est agréable de conserver cet objet chez vous. Sinon jetez, donnez, recyclez. Vous ferez peut-être le bonheur de quelqu’un d’autre. C’est un exercice excellent à faire dans sa garde-robe à chaque changement de saison. On ne garde que l’essentiel, et notre style s’en verra plus affuté. Profitez des vacances pour faire ce genre d’activité. Donnez vous une journée et faite le à fond. A la fin de votre journée vous aurez l’impression d’avoir 10 kilos de moins sur les épaules (si, si !)

Ranger son emploi du temps !

Rien de pire que de tout faire à la course et de ne plus savoir où l’on en est ! Quand on ne sait plus où donner de la tête et qu’on n’arrive plus à faire tout ce qu’on avait prévu dans la journée, il suffit juste de prendre 5 minutes pour se poser, prendre une feuille et faire 4 colonnes. Une colonne pour ce qui est urgent et important et donc ce que vous devait faire en priorité, une colonne pour ce qui est important mais pas urgent, ce que vous gardez de côté et remettez à plus tard. Une colonne pour ce qui est urgent mais pas important, ce que vous pouvez demander à votre entourage d’effectuer à votre place par exemple. Souvenez vous que la prochaine fois vous pouvez aussi dire non ou rallonger le délais. Et une dernière colonne pour ce qui n’est ni urgent ni important. Ce que vous pouvez laisser de côté pour l’instant et y revenir une fois le calme revenu.

Il est important de hiérarchiser ce que l’on a à faire, de ce concentrer d’abord sur l’essentiel puis de revenir, plus sereinement, sur les tâches moins importante. La vie est bien plus simple avec une feuille et un crayon, promis ! C’est dur de l’envisager parfois, on a tendance à ce dire que le cerveau peut tout contenir, (et bien sûr, parfois c’est le cas) mais on gagne bien plus de temps en couchant tout sur papier, en faisant des listes, des colonnes et des gribouillis.

Ranger ses relations !

Plus on grandit plus on se rend compte que nos amis proches ne sont pas aussi nombreux qu’on pourrait le croire. Et vous savez quoi ? BIEN HEUREUSEMENT !! Vous vous imaginez aller boire un verre avec vos 500 amis Facebook ? Déjà ça prendrait 1 ans et demi pour faire le tour de cette immense liste et en plus vous avez autre chose à faire je suppose. (Si non, sortez dehors vous allez voir c’est cool aussi!). Bref, si il y a un truc que j’ai bien appris c’est de rester concentré sur ses véritables amitiés tout en restant ouvert aux rencontres qui peuvent être très agréablement surprenantes. Contentez vous d’alimenter de façon positive vos amitiés qui vous tiennent à coeur, sur lesquelles vous pouvez vous reposer si besoin, et mettez une barrière là où l’on vous prend trop d’énergie, trop de vous-même pour n’en recevoir que très peu en retour. Il ne s’agit pas d’envoyer balader tout ceux qui vous ennuient avec leurs problèmes, au contraire. Mais il est très facile de reconnaitre les personnes qui profitent de ce que vous avez à leur donner sans bouger le petit doigt pour vous en retour. De même, ne vous attardez pas trop longtemps avec ceux qui veulent sans arrêt votre soutien, votre aide, votre bienveillance. L’objectif n’est pas de s’approprier le problème de l’autre mais de l’aider à le surmonter.

Apprendre à se détacher des autres et à vivre de façon indépendante c’est la clé pour éviter d’être déçu.

Ranger ses esprits !

Si l’on pouvez mettre de côté toutes les émotions négatives qui nous traversent, la vie serait un vrai havre de paix. Cependant ce n’est pas possible, donc autant en faire une expérience la meilleure possible.

Oui ok t’es bien sympa mais comment on fait ?

Le maitre mot : NE PAS EN FAIRE TOUTE UNE HISTOIRE. Oui vous êtes en colère, mais dans une heure ou même demain vous l’aurez probablement déjà oublié. N’hésitez pas à faire le tri, à distinguer les vraies peurs, les petites angoisses passagères… Est ce qu’un petit grain de sable va vraiment nuire à votre journée ? Décidez simplement de vivre ses émotions, de les traverser coûte que coûte, vous ne pouvez rien changer à la situation, elle est comme ça. L’accepter c’est déjà la surmonter. Ce sont des moments de notre vie que l’on doit accueillir de la même manière qu’une joie, pour en tirer des leçons, pour être plus fort, et pour laisser son coeur réagir d’une façon plus douce la fois prochaine.

Lutter contre ses pensées ne fera que vous torturer davantage. Laissez aller et venir toutes vos pensées, sans crainte ni honte. Eviter une pensée ne fera que la décupler. Vous pouvez essayer d’ailleurs. Concentrez vous sur le fait de ne pas pensée à la couleur rouge. La couleur rouge ne vous apparait-elle pas de plus bel ?

Relativiser est une force d’esprit qu’il est très agréable de cultiver. Ne plus se concentrer sur la remarque que vous a fait votre collègue de boulot c’est tellement apaisant. N’essayer pas de deviner ce que pense telle ou telle personne, vous allez forcément arriver à la conclusion qu’elle vous a regarder trop bizarrement pour penser du bien de vous. Ne pensez pas à la place des autres et surtout ne tenez plus compte des détails !

N’hésitez pas à me donner votre ressenti et vos conseils qui vous permettent de faire le tri et de vous recentrer sur vous même !

Tendrement,

Siana ♥

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *